Hozho la Voie de Beauté

Il n'y a pas de simple mot qui décrirait l'étendu et la profondeur de Hozho, le plus proche étant La Voie de Beauté.

Se connaître

Hozho est connaître le Chant de sa propre Âme lors de cette danse sur Terre :

- Comment ce Chant, sa vraie essence, s'harmonise de manière unique avec tous les autres Chants de la Grand-Mère.

- Comment chacun de nous résonne de manière Sacrée avec la richesse parmi laquelle nous vivons.

Chacun de nous se trouve entouré par ses propres mérites, ses propres forces, sa propre Beauté d'être, honoré et aimé pour qui nous sommes dans ce noyau, tout en respectant et honorant les autres dans leurs noyaux.

La Voie de la Beauté est vivre les vertus de la Grâce, de la Beauté, du Coeur, de la Sagesse et de la Liberté en tant que Humain Sacré. Chaque acte de la journée et de la nuit est un acte du Sacré ; chaque acte est un acte cérémoniel pour se maintenir soi-même et tout autour de soi dans la Voie de la Beauté. Chaque acte est un acte de Prière et de Bénédiction ; il n'y a rien qui soit trop insignifiant pour être une Expression du Sacré.
Le jour commence avant le lever de Grand-Père Soleil, avec des prières, des offrandes de farine de maïs Sacré, à l'Est du Hogan, pour Bénir la journée. Chaque mère prie pour que son Hogan soit Sacré, pour ses enfants, qu'elle soit apte à préparer des repas Bénis et de tisser des tapis bénis en Beauté. Chaque homme prie pour qu'il marche cette journée avec intégrité et se tienne à la Voie de la Beauté. Ils prient pour les enfants, leur éducation, leur sécurité et qu'ils aillent de l'avant. Ils prient pour leur famille, relations, clan et communauté, pour leurs Anciens, leur Terre, leur Peuple et tout ce qui se trouve sur la Terre. Les prières continuent vers midi, dans la soirée et au coucher.

Une tradition vivante

Ceci est une manière de vivre qui est centrée sur le changement et la croissance, avec une focalisation sur l'habilitation de soi, sa re-énergisation et la restauration de soi-même et de la Grand-Mère à la Beauté et l'Harmonie. C'est important pour chaque être humain de savoir pourquoi il/elle est ici dans ces temps sur la Grand-Mère, ce qu'on est ici à faire et à accomplir pour soi et les autres, de connaître sa place dans le clan et la communauté et de donner au clan et la communauté. Chaque humain est ici pour garder un équilibre spirituel, physique, émotionnel et mental, une base forte d'où construire un avenir pour les enfants. Pour nous dans l'Occident cette fondation peut être traduite dans notre propre forme de la Voie de la Beauté, même si notre culture et nos cérémonies peuvent prendre des aspects (apparences) extérieurs très différents.

Autonomie et responsabilité

Vivre en Beauté veut dire être autonome, être à la cause et non d'en subir les effets dans le monde, vivre en harmonie et dans le respect de la nature de la Grand-Mère qui nous entoure. Être en synergie avec la Grand-Mère et s'assurer qu'elle ne manque jamais d'énergie. Un adulte prouve qu'il est capable de se prendre en charge lui-même et les enfants, sa place dans le clan et dans la communauté, qu'il a la force d'aller jusqu'au bout si nécessaire, de vivre les traditions en fluidité pour le changement. Recevoir sagesse de la nature et des êtres Sacrés, maintenir l'équilibre avec la Nature, aligner ses pensées et ses actions avec l'Equilibre de la Nature. Connaissances et sagesse viennent des Quatre Directions, des Quatre Montagnes Sacrées, et constituent la pierre de foyer du Hogan, le Lieu de Résidence et de Réunion avec les Etres Sacrés.

La Voie de la Beauté reconnaît que nous interagissons tous avec le Monde Naturel de Grand-Mère, ainsi nous devons respecter ce qu'elle nous a donné et lui rendre la pareille. Nous sommes engagés dans un champ interactif  avec tous les Mondes de la Grand-Mère, Ses minéraux, plantes, animaux, humains, esprits et Etres Sacrés, et par cette manière de vivre nous sommes ici pour maintenir les Harmonies de ces Mondes. Nous respectons et honorons les Lois naturelles de la Grand-Mère. Nous naviguons à travers les saisons, bénissons chacune et accomplissons la tache de cette saison en Beauté. Nous vivons à travers la journée, en respectant le Soleil quand le Grand-Père se lève à l'Est et se déplace à travers le ciel vers l'Ouest. Un mouvement qui avance comme la Grand-Mère autour du Grand-Père. Nous ne pouvons pas reculer et annuler le temps. Nous ne pouvons que vivre ce moment dans le temps et trouver l'action juste pour avancer. La qualité de nos attitudes, pensées, paroles et actions définit la qualité de notre vie. Sur la Voie de la Beauté nous sommes responsables de cette qualité de vie.

Tout est relié

Dans la Voie de la Beauté, tous les aspects de la journée et de la vie sont reliés. Il n'y a pas de séparation entre le sacré et le profane; tout est un, tout est entrelacé ; la nourriture que nous mangeons, ce que nous lisons, le travail que nous faisons, comment nous dépensons notre argent, ce que nous faisons pour célébrer, comment nous nous comportons entre nous, tout est un. Dans la Voie de la Beauté, les humains ne sont pas le point focal de la création, non plus séparés de la Nature ou du Sacré, nous existons parmi et en parallèle à tout cela.
On remercie les Quatre Directions de respirer l'air qui maintient la vie, une respiration réciproque – inspirer la sagesse et expirer la gratitude, prendre soin des Mondes de la Grand-Mère en tant que famille, clan et communauté, pour que ceux-ci prennent soin de nous, nous instruisent et nous guident en tant qu'humains. Si nous prêtons oreille aux Etres Sacrés et les Mondes de la Grand-Mère, alors nous saurons quand il y aura de la sécheresse et ce que nous devrions faire pour exister en équilibre et harmonie avec les éléments.

Le désaccord

La maladie dans la Voie de la Beauté, correspond à un déséquilibre dans la vie de la personne. Par le désaccord, la personne s'est mise dans des conditions dangereuses avec son environnement. Quand on tombe de son chemin, alors on se trouve sous l'influence du désaccord et de la mal-à-dit. Ceci pourrait être causé par des vents, le tonnerre, la foudre ou certains animaux, la hantise de la mort, la colère, la guerre, des surcharges, des pensées négatives. Pour ramener quelqu'un à la Beauté, les causes doivent être ôtés de la personne, pour qu'elle puisse à nouveau être Bénie dans la Voie de la Beauté et la Beauté ancrée en elle. Elle doit être restaurée dans l'équilibre et l'harmonie de son chemin de vie, restaurée au chemin des vertus de la Grâce, de la Paix, de la Beauté, du Coeur, de la Sagesse et de la Liberté. Ceci reconduit à la sérénité gracieuse, la paix à l'intérieur et autour de soi et des interactions harmonieuses avec tous les aspects de la Grand-Mère. Nous faisons appel à Sa'a naghai bik'e Hozzho, ce qui créa l'Univers, qui est dans tout et relie tout ce qui est dans l'Univers, de venir pour restaurer les Harmonies.

Quand nous sommes en équilibre avec chaque partie de notre environnement, à l'intérieur et à l'extérieur, alors, la mal-à-dit n'est pas présente. Autrement, il y a un désaccord, et les Dineh demandent que toute la communauté se rassemble pour aider à restaurer l'équilibre avec les Etres Sacrés. Les Vents Sacrés ou Nilch'i sont appelés, pour remettre en mouvement les énergies et les reconnecter à nouveau, par l'échange de souffle avec nous-mêmes. Chacun de nos Chants et les Chants pour restaurer les Harmonies, sont des expressions des Vents Sacrés. Pour cela, il est important que toutes les pensées, paroles et actions soient porteuses d'énergie positive et de Beauté, car elles ont une puissance extraordinaire de former et influencer le monde autour de nous. Pour notre harmonie, il est important d'éviter des pensées, paroles et actions violentes et agressives. Les Dineh croient que les pensées, paroles et actions ont du pouvoir et ainsi il est important de penser et de parler d'une manière positive, dans la Beauté.

Le travail de la Voie de la Beauté

La Voie de la Beauté est un Esprit à l'intérieur de nous et autour de nous; il nous faut l'activer, l'éveiller, le rendre vivant et en prendre soin. Nous le faisons en appelant les Créateurs et les Etres Sacrés pour nous guider et nous aider à comprendre notre Chemin de Vie. Nous le maintenons vivant par les "Questions de l'Arbre en Fleurs":

Qui suis-je et Où vais-je? Nous révisons notre vie pour savoir où nous sommes présentement, ce que nous avons reçu comme enseignements, par quoi nous avons été Bénis, ce que nous avons reçu sur notre chemin comme aide de la part de nos parents, de nos grands-parents et de nos Ancêtres. Le matin nous faisons appel aux Etres Sacrés avec l'Etoile du Matin, à midi, le soir et la nuit avec les Maîtres, nous leur demandons des visions et des rêves pour nous guider sur notre chemin. L'Esprit de la Voie de Beauté qui est en nous tente d'entendre les voix de Sagesse, pour que nous puissions naviguer notre vie en équilibre. Ceci demande que nous purifions, nous débarrassions de ce qui ne nous sert plus et prions pour comprendre ce qui nous est apporté. De marcher sur la Voie de la Beauté implique que l'on sache que l'on a une raison d'être ici dans la Danse de la Terre, que l'on fut né pour un but, qu’on a un rêve que l'on vit et on est au service de ce Rêve. La Beauté c'est de connaître qui sont ses gens, ses Ancêtres et ce qu'ils portent, ce que l'on porte d'eux, leur Sagesse, leurs histoires. La Voie de la Beauté est connaître son clan et sa place dans le clan, et pour ceux qui n'ont pas de clan, leur place auprès de la Grand-Mère Elle-même.

La Beauté avec la Grand-Mère est que nous ne participions pas à la haine, la violence et l'agression, que nous accueillions tous les gens, sachant que chacun a un chemin du Créateur. Nous nous rassemblons pour s'entraider, s'honorer et se remercier mutuellement pour ce que chacun apporte. Nous marchons sur le Chemin du Coeur parmi Les Peuples.

La Voie de la Beauté sert pour appeler les Etres Sacrés et se connecter avec eux, pour que la vie sur la Grand-Mère soit Bénie avec Hozho, que la Vie soit Sacrée, en Santé et en Equilibre. Pour que nous prenions notre place et maintenions les harmonies entre nous-mêmes et les Etres Sacrés.

Pour que nous créions un lieu pour les Etres Sacrés, où le Ciel touche la Terre et la Terre devient Ciel.